footballeur

Chaque footballeur représente un investissement aussi bien sur le plan sportif que commercial. La productivité d’un joueur de football est évaluée par rapport à plusieurs critères. On note évidemment la capacité à marquer des buts, mais également à vendre des maillots et des places de stade. L’ensemble de ces aspects participe grandement à la variation de la valeur marchande du joueur. Mais quels sont en réalité les facteurs qui justifient les rémunérations exorbitantes des footballeurs ?

L’arrêt Bosman : le tournant d’une nouvelle ère pour le football

L’inflation démesurée observée au niveau des rémunérations des footballeurs trouve ses origines dans les années 90 avec l’arrêt Bosman. Ce décret traduit en effet la libre circulation des joueurs européens d’un club à un autre depuis 1995. Il faut rappeler que bien avant l’adoption de cet arrêté, le nombre d’étrangers requis pour un club était limité à trois. À cela s’ajoute une indemnité à payer pour tous les joueurs arrivés en fin de contrat et désirant s’expatrier. Dans de tels contextes, le football était peu commercialisé à l’échelle internationale.

L’arrêt Bosman a permis de supprimer les limites et les quotas de joueurs européens dans les clubs. De plus, il n’existe plus d’indemnités à payer par un joueur en fin de contrat. Cette décision datant de 25 ans représente le tournant d’un football internationalisé et la libre circulation des footballeurs européens. De ce fait, pour attirer les joueurs talentueux, les clubs se sont vus contraints de proposer les meilleures rémunérations. Il s’agit de la loi de l’offre et de la demande.

Le statut du joueur

Le statut est l’un des facteurs qui expliquent le fait que les joueurs de football gagnent autant d’argent. En effet, il existe généralement deux catégories de footballeurs : les « Stars » et les autres joueurs. Les « Stars » à l’image de Messi et Ronaldo sont des joueurs ayant énormément de valeur pour leur club. Très populaires, ils font gagner beaucoup de compétitions à leur club, vendre des maillots et des places de stade. Le retour sur investissement étant garanti pour le club, ces joueurs bénéficient d’importantes rémunérations.

En bref, il s’agit des joueurs incontournables dans le développement sportif du club. En raison de ce statut qu’ils occupent, les clubs proposent des sommes faramineuses afin de les attirer ou de les retenir.

Les droits TV et le sponsoring

Les droits TV comme le sponsoring représentent des facteurs qui déterminent la bonne santé d’un club et d’un championnat. Les droits TV ont considérablement augmenté ces dernières années en raison de l’engouement des supporters pour le football. Selon les statistiques de 1980 à 2010, les droits TV ont généré de 60 à 600 millions d’euros en Europe. Plus les droits TV d’un club augmentent, plus les joueurs bénéficient des salaires très consistants. Outre cela, le sponsoring permet d’apporter un maximum d’argent à un club. Lorsque l’image et l’argent que génère le sponsor sont bien gérés, les revenus sont multipliés au niveau du club.

De façon illustrative, en Angleterre, un club reçoit au moins 110 millions d’euros par an comme frais de droits TV. En ce qui concerne le sponsoring, il est évalué à 8 millions d’euros minimums pour un club chaque année. Dans ces contextes, les premiers bénéficiaires de ces revenus sont les footballeurs grâce à leur salaire. Cela explique pourquoi ces derniers gagnent autant d’argent.

Les contrats publicitaires

Les autres facteurs qui expliquent les rémunérations colossales des joueurs de football sont les contrats publicitaires. Il s’agit d’une signature de contrat de partenariat entre un joueur populaire et une marque internationale. L’objectif de ces partenariats est que les marques profitent de la notoriété du joueur pour vendre leur produit au monde entier. Généralement, on observe des signatures de contrats entre les footballeurs et les marques d’habillement telles que Nike et Adidas. Outre les marques d’habillement, il est fréquent de remarquer également des coopérations avec les marques de boisson comme Pepsi. Ces collaborations génèrent plusieurs millions d’euros pour les joueurs en fonction de leur popularité. Selon les statistiques, la star argentine Messi cumule à lui seul 38 millions d’euros sur les revenus publicitaires en 2020.

Par ailleurs, ce système de foot-business incite certains footballeurs à mettre sur le marché divers produits en leur nom propre. Cette stratégie marketing permet à ces derniers de générer d’énormes revenus en plus du salaire en club. C’est le cas de la star portugaise qui a mis sur le marché des variétés de parfum de marque CR7.